Thursday, May 6, 2021

On se demande pourquoi la gauche en France ait été tellement anticlérical


Je viens d'entamer:

Les figures de proue de la gauche depuis 1789 (Français) Broché – 2 mai 2019
de COLLECTIF (Auteur), Michel WINOCK (Rédacteur adjoint)
https://www.amazon.fr/figures-proue-gauche-depuis-1789/dp/2262075999/


En Rivarol, je viens de reconfirmer l'impression que j'avais en lisant l'article sur Saint-Simon : Charles Maurras et son Action Française forment un Saint-Simonisme de droite. Même glorification des "industriels" comme les indispensables, entre autres.

Mais ça revient et ça revient comme un fil rouge, à part Maurras : ces gens là ont quasi tous détesté l'église. Blanqui - j'aurais préféré qu'un certain Boulevard soit resté Saint-Jacques - est un des gens qui imposent l'athéisme comme norme dans un certain type de loges (je parie Grand Orient), Michelet aurait pu être un national-libéral ou chrétien-social à part sa haine ou son mépris envers le Christianisme traditionnel (il préférait Rénaissance, Réforme, Lumières, Libéralisme, si ma mémoire ne me trompe pas), Proudhon avait au moins la clarté d'esprit (et d'anti-marxisme) de ne pas préférer le dogmatisme de Luther à celui de l'Église catholique.

Peut-être le gallicanisme avait été trop antipopulaire? Trop "on s'en foût des condamnés à mort" ... un colloque à l'Université d'Avignon avait dit (un des papers) que pour un condamné à mort avant la Révolution, confession, oui, mais pas de communion. Ce seront les Ultramontains qui réhabilitent le droit des condamnés à mort de communier, après confession. Étienne d'Orves en aura été heureux.

Hans Georg Lundahl
Paris
Miracle de St. Jean
6.V.2021

Romae sancti Joannis, Apostoli et Evangelistae, ante Portam Latinam; qui, ab Epheso, jussu Domitiani, vinctus Romam est perductus, et, judicante Senatu, ante eamdem portam in olei ferventis dolium missus, exivit inde purior et vegetior quam intravit.

No comments: