Tuesday, May 29, 2018

La Fayette vs Wilberforce


Je viens de lire un livre sur La Fayette, écrit en 1983, bicentenaire de la paix de Paris ... il y a beaucoup des choses dans ce franc-maçon qui sont bons, par exemple le fait de pouvoir accepter une armée d'amateurs (je me demande si ce sera utile contre Varadkar bientôt), par exemple, à différence de moi, de pouvoir vivre avec une telle armée, vivre la vie de caserne ... mais, quand il a demandé à George Washington la libération des esclaves, celui il lui dit que "le temps n'est pas encore venu" et La Fayette accepte.

Les Anglais, ils ont eu une inspiration autre que La Fayette, autre que la maçonnerie, pour une libération autre que la politique d'un territoire vis-à-vis une métropole : Wilberforce.

Si George Washington avait son La Fayette, George Rex avait son Wilberforce. En 1807 la traite d'esclaves est aboli. Vrai, les États-Unis l'écoutent aussi et l'abolissent l'année suivante, 1808. Mais l'émancipation des Africains déjà mis en esclavage, non, là il y a une nette différence. Wilberforce meurt en 1833 en ayant la satisfaction que le parlement et le roi Guillaume IV abolissent l'esclavage. La Fayette s'est fait aduler par des États-Unis qui, dans le Sud, avaient encore esclaves, et là, l'esclavage sera aboli en 1865, après une guerre.

La Fayette était, avec son beaupère, franc-maçon. Wilberforce aussi était hérétique, mais un peu plus proche de la foi catholique : il était Anglican ... comme Mozart, il aura six enfants avec sa femme en dix ans - mais ça ne s'arrête pas parce qu'il meurt, mais parce que sa femme a trente. Ou parce qu'il perd sa santé.

Despite the urgings of friends to slow down, the couple married at the Church of St Swithin in Bath, Somerset, on 30 May 1797. They were devoted to each other, and Barbara was very attentive and supportive to Wilberforce in his increasing ill health, though she showed little interest in his political activities. They had six children in fewer than ten years: William (b. 1798), Barbara (b. 1799), Elizabeth (b. 1801), Robert Isaac Wilberforce (b. 1802), Samuel Wilberforce (b. 1805) and Henry William Wilberforce (b. 1807). Wilberforce was an indulgent and adoring father who revelled in his time at home and at play with his children.


Malgré les amis qui les poussent à attendre, le couple fut marié à l'église de St Swithin (Saint Swithun, évêque catholique de Winchester entre 853 et 865), en Bath, Somerset, le 30 Mai 1797. Ils s'adoraient, et Barbara fit très attentive et d'un grand soutien à Wilberforce, dans sa santé de plus en plus mauvaise, même si elle montrait peu d'intérêt dans ses activités politiques. Ils eurent six enfants en moins de dix ans: William (né 1798), Barbara (née 1799), Robert Isaac Wilberforce (né 1802), Samuel Wilberforce (né 1805) et Henry William Wilberforce (né 1807). Wilberforce était un père dévôt et indulgent qui aimait son temps à la maison et en jouant avec ses enfants.

Bon, pour Wilberforce, le maître à penser n'était pas un vénérable franc-maçon, ni autre franc-maçon, mais un converti du péché, un John Newton : déserteur puni de la marine royale (il fut fouetté en bord HMS Harwich), embauché sur un navire négrier, le Pegasus, laissé avec un négrier en Afrique, Amos Clowe, qui le faisait esclave aussi, à son tour, de sa femme la princesse Peye, une Sherbro. Il fut sauvé de l'esclavage par un navire anglais, et sauvé d'un naufrage menaçant à Donegal, en 1748 ... comme Saint Patrick, lui ayant été un esclave chez les irlandais, il crie à Dieu de l'aider, et il semble que ça ait plu à St Patrick de s'unir à cette prière. Il fut sauvé du naufrage, et il devint un Anglican évangéliste.

Il faut savoir, "évangéliste" n'est pas une confession, comme Anglican ou Lutherien ou Calviniste, c'est une mouvance. Donc, il peut en y avoir chez les Anglicans comme chez les Baptistes ou Pentecôtistes. En termes catholiques, les évangélistes sont un peu Saint-Sulpiciens ou quasi dévots du Sacré-Coeur - mais en dehors de l'église. Et moins la piété mariale et la doctrine catholique du Saint Sacrement. Et puisque John Newton est évangéliste, Wilberforce le sera aussi. Mais revenons à ses enfants.

L'ainé et les deux filles semblent peu connus de l'histoire, au moins ils n'ont pas d'article de la wikipédie, les trois fils qui viennent après sont par contre très bien connus.

Robert et Henry sont convertis catholiques et écrivains (le très connu John Henry Newman est également converti des évangélistes au catholicisme, à delai, à travers les anglo-catholiques), et Samuel est le débatteur créationniste qui oppose Huxley.

Ceci pour deux choses ...

  • quand j'ai lu le livre sur La Fayette qui se trouvait dans une laverie en quartier Mouffetard quelques heures après mon arrivée, j'ai voulu faire une comparaison entre La Fayette et Wilberforce, donc leurs monarques élus ou dynastiques George Washington et George Rex, et en final aussi Doctor Johnson, le Tory auparavant Jacobite et son ami Samuel Boswell, le Whig ... c'est Boswell qui soutenait l'esclavage, pas Johnson;

  • et ce matin, je trouve qu'un article de Jonathan Sarfati vient d'être traduit en français, le voici:

    Laisse partir mon peuple
    par Jonathan Sarfati
    traduit par Paulin et Claire Bédard
    https://creation.com/let-my-people-go-french


Il omet de dire que deux fils de Wilberforce se convertissent au catholicisme (l'ainé aussi?) mais par contre sait très bien qu'un de leurs frères opposa Huxley. Et merci pour m'introduire à John Newton, je ne connaissait pas son histoire de tout, et ce que j'écris ici vient en partie de cet article et en partie de la wikipédie.

Hans Georg Lundahl
BU de Nanterre
St. Restitut, martyr à via Aurelia
29.V.2018

Articles de la wikipédies consultés : Wilberforce (page d'Homonymie), William Wilberforce, Swithun, Slavery Abolition Act 1833, Amazing Grace (2006 film), John Newton, Sherbro people.

PS, cet article est désormais accessible sur l'adresse abrégée http://ppt.li/3yv - quand j'aurais trouvé le livre sur La Fayette et inscrit cet URL abrégé, je pourrais en bonne conscience la laisser dans une laverie./HGL

PPS, un titre plus exacte aurait été "Wilberforce (vs La Fayette)" - mais tant pis!

No comments: